Warning: Use of undefined constant sf_theme_js - assumed 'sf_theme_js' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /homepages/22/d276954384/htdocs/faac/wp-content/themes/massive-news/functions.php on line 36
Ces femmes Algériennes ! | La Fondation FAAC

Home » Actualités » Currently Reading:

Ces femmes Algériennes !

March 8, 2014 Actualités No Comments

Djamila_BouhiredLe 8 mars est reconnu pour être la journée de la femme. À cette occasion, la Fondation Algérienne pour l’Action Citoyenne en profite pour vous faire découvrir une courte biographie de quelques femmes qui ont largement marqué l’histoire contemporaine de l’Algérie et contribué à sa libération.

————————————————————–

Ces femmes Algériennes !

 

Djamila Bouhired
 

  • Née en 1935 à Alger d’un père algérien et d’une mère tunisienne, elle fait son parcours scolaire à l’école française.
  • Djamila Bouhired rejoint le FLN durant ses années d’études.
  • Elle est collaboratrice de Yacef Saadi, chef de la Zone autonome d’Alger pendant la guerre d’indépendance.
  • Elle est blessée et capturée lors d’une fusillade en avril 1957. On la soupçonne d’être une militante pour l’indépendance de l’Algérie, on la condamne donc à mort mais elle sera libérée.
  • Elle est toujours en vie.
 

Djamila_Bouhired

 

Zohra_Drif_en_1957_red

Zohra Drif 

  • Née en 1934 à Tiaret,  Zohra ira terminer ses études à Alger au lycée Fromentin et ensuite à la faculté de droit d’Alger.
  • Le 30 septembre 1956, elle dépose une bombe dans un café-bar nommé le Milk Bar.
  • Elle est condamnée à 20 ans de travaux forcés par le tribunal militaire d’Alger pour terrorisme en août 1958.
  • En 1960, alors qu’elle est toujours en prison, elle écrit son témoignage intitulé La mort de mes frères
  • Après l’indépendance, elle devient avocate, enseignante, députée et vice-présidente du Conseil de la nation.
  • Elle est toujours en vie.
Hassiba Ben Bouali 

  • Hassiba est née le 18 janvier 1938 à Orléansville (Willaya de Chlef) en Algérie
  • Dès l’âge de 16 ans, elle intègre l’Union générale des étudiants musulmans algériens.
  • Hassiba milite dans une association caricative avec sa mère et c’est là qu’elle découvre la misère dans laquelle son peuple vit.
  • Elle est chargée du transport des bombes, car , avec ses yeux bleus et ses cheveux blonds, elle passe inapreçue.
  • Le 8 octobre 1957, elle se trouve, avec Ali la Pointe, le Petit Omar et Hamid Bouhamidi, dans la Casbah  dans une maison que les parachutiste français encerclent et qu’ils décident de faire sauter suite à leur refus de se rendre.
 

Hassiba_benbouali

 

Fadila_Saâdane

Fadila Saâdane 

  • Née le 10 avril 1938 à Ksar Bokhari, Fadila Saâdane entra au Collège de Jeunes Filles de Constantine. C’est dans ce milieu qu’elle s’initia à l’action militante.
  • Dès l’âge de 16 ans, elle participe aux activités de l’Association de la Jeunesse Estudiantine Musulmane de Constantine qui est dirigée par le PPA.
  • Étant témoin aux insultes et au non-respect de la foi islamique par les enseignants du Collège de Jeunes Filles, Fadila organisa, avec quelques élèves musulmanes, une grève pour obtenir le respect de sa religion, surtout en ce qui concernait nourriture.
  • Lorsque l’appel pour rejoindre le FLN et l’ALN sera lancé aux étudiants, Fadila n’hésita pas un instant à sacrifier ses études et ainsi rater la deuxième partie du baccalauréat.
  • À la fin du mois de novembre 1956, elle sera arrêtée et incarcérée à la prison du Coudiat
  • Libérée en 1957, elle finira ses études et partira à Clermont-Ferrand, en France.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Comment on this Article:

You must be logged in to post a comment.